C’est dans les années 40 que le vautour fauve disparu des Grands Causses (Aveyron et Lozère), causant un gros manque dans la biodiversité de la région. Au début des années 70, la LPO et le Parc National des Cévennes mettent en œuvre la réintroduction de ces vautours. De 1981 à 1986 une soixantaine de vautours fauves ont été libérés. Ces vautours, fondateurs de la colonie actuelle, se trouvent dans les Gorges du Tarn, de la Jonte, de la Dourbie et dans la Vallée du Tarn entre Le Rozier et Millau.

Pour reconnaitre le vautour fauve, il suffit d’observer son plumage, caractérisé par des dégradés de bruns, de beiges et de noirs. On le différencie des autres vautours et de l’aigle royal grâce à sa queue très courte. Il fait partie des plus grands rapaces d’Europe, son envergure peut atteindre entre 2,40 à 2,70m et il pèse entre 7 et 10kg. Il est aussi élégant que sa colerette de plumes blanches.

En vol, Il ne bat quasiment  pas des ailes … Il plane ! C’est un virtuose du vol, jouant avec les courants pour prendre de l’altitude, se déplacer…

Le vautour fauve n’est pas solitaire. Il vit le plus souvent en colonie au cœur des falaises. Il se balade donc toujours en groupe pour trouver plus facilement les carcasses. Pour rappel, le vautour fauve est un charognard. Il ne chasse pas gibier ou troupeaux. En quelques minutes, ils peuvent s’y retrouver très nombreux. Ils arrivent généralement en premier sur les lieux et ils ne consomment que les tissus mous (muscles et viscères) de la carcasse.

Très fidèles, les vautours fauves s’unissent avec leur partenaire pour toute leur vie. Au sein de leur colonie, chaque couple de vautours construit son nid dans une cavité rocheuse sur les falaises de la colonie. Vers le mois de décembre, les couples paradent dans le ciel … ce qui offre un spectacle aérien très spectaculaire. La structure de leur nid est composée de branche et de buis, le fond du nid (aussi appelé la cuvette) faite d’herbe et de mousse.

Entre janvier et février, un seul œuf sera pondu dans le nid. Les deux adultes participeront à son incubation pendant environ 54 jours. Le poussin sera nourri et protégé par ses parents 4 mois dans le nid. Après son envol, ses parents s’occuperont encore 2 ou 3 semaines de son éducation et de le nourrir.

En France, le vautour fauve est une espèce protégée par la loi française et les directives européennes. Vous pouvez l’observer dans la  région des Grands Causses mais aussi dans les Pyrénées, les Alpes et en Corse.

Si vous souhaitez le découvrir plus en détail, nous vous conseillons les randonnées accompagnées de Sylvain RIOLS : « Sous les ailes des vautours ».

Merci Bruno BERTHEMY pour la contribution photographique.

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.