A Albi, la brique donne le ton : celui d’une ville rose, où la lumière joue les peintres prestidigitateurs : mille nuances s’y succèdent tout au long de la journée, mille nuances de rose, pour habiller l’Histoire...

Celle d’une cité épiscopale, inscrite depuis 2010 au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco. L’ensemble architectural est remarquable. Il est dominé par deux « forteresses » médiévales, dressées en défense de la foi chrétienne en terre d’hérésie cathare, telle une affirmation de la toute-puissance de l’Eglise romaine après la Croisade des Albigeois…

Une cathédrale gothique, Sainte-Cécile, la plus grande jamais construite en briques, austère et sévère dans ses extérieurs, richement ornementée de fresques à l’intérieur. Visiteur, la surprise est totale…

Un palais épiscopal, un donjon bâti sur les terrasses du Tarn, symbole du pouvoir spirituel et temporel de l’évêque, le palais de la Berbie.  Il abrite aujourd’hui le Musée Toulouse-Lautrec, qui détient la plus importante collection publique d’œuvres du peintre…

La Collégiale Saint-Salvi,  un cloître et son église, où se marient pierres et briques, roman et gothique. Pour celui qui la recherche, comme pour le promeneur qui la découvre au hasard des ruelles de la vieille ville, elle s’apprécie comme une récompense…

Le Pont-Vieux, bâti en 1040, le plus vieux de France, les demeures à colombages du vieil Alby médiéval, les façades renaissance des Hôtels particuliers, le tout dans leur habit de briques.

Et tant d’autres découvertes attendent le visiteur curieux : la Maison du Vieil Alby, le Musée Lapérouse, le Musée de la mode, ou tout simplement des promenades sur les berges du Tarn pour profiter de la douceur de vivre de cette belle méridionale…

Albi