L'architecture caussenarde sur la commune de Mostuéjouls

Walking/pedestrian at Mostuéjouls
4.9 km
Walking/pedestrian
4h
Medium
  • La commune de Mostuéjouls, située à l’entrée sud du site classé des Gorges du Tarn, doit sa configuration actuelle à l’assemblage de 3 paroisses d’ancien régime : St Pierre de Mostuéjouls, St Sauveur de Liaucous, et St Marcellin. Cela explique la présence de plusieurs noyaux d’urbanisation, riches de plusieurs monuments.
    Vous pouvez faire la balade entre les deux villages à pieds ou en voiture.
  • Difference in height
    266.93 m
  • Documentation
    GPX / KML files allow you to export the trail of your hike to your GPS (or other navigation tool)
Points of interest
1 Parking de Mostuéjouls
2 Toit de lauzes
La pierre couvre la voûte sommitale des constructions par des lauzes calcaires, dont l'épaisseur varie entre 3 et 10 cm, ce qui représente une charge comprise entre 250 et 400 kg pour 1 m2 de couverture.
3 Venelle entre deux maisons
Lorsque le pignon des façades était orienté vers la rue, les maisons étaient séparées par un passage étroit appelé "venelle". Ce passage permet à chacun des propriétaires de gérer l'écoulement et la récupération des eaux de pluie de leur toit respectif et de pouvoir entretenir leurs propres murs.
4 Rues et calades avec "pas d'âne".
5 Église paroissiale de Mostuéjouls
Fondée à l'origine sur la chapelle du Château, l'église a été construite en 1772 et fut l'objet de diverses transformations aux XVIIIème et XIXème siècles.
6 Château de Mostuéjouls
Protégé au titre des Monuments Historiques, le château est mentionné pour la première fois en 1250. Cette ancienne forteresse possède des substructions de cette époque, dont une chapelle romane aujourd'hui transformée en cave. L'organisation au sol - plan polygonal à 4 tours et donjon - semble dater du XIIIème siècle ; pourtant, l'ensemble des bâtiments a été largement remanié au XVIIème siècle. Des fresques du XVème siècle décoraient la Salle de Justice du Château, mais elles ont disparues lors d'un grave incendie qui a ravagé en partie l'aile médiévale du château en septembre 1991.
7 Famille de MOSTUEJOULS
La famille de MOSTUEJOULS apparaît dans les archives dès 1036. Son berceau fut le château troglodytique de St Marcellin. Cette famille, dont on connait la lignée sur une trentaine de générations, a largement participé à l’histoire locale et nationale.
8 Caves à vin
9 Porches et passages couverts
C'est un dispositif assez répandu dans les villages escarpés où le tissu d'habitat est très resserré par manque de place. Les constructions étant blotties les unes contre les autres, la maison porche permettait de créer de la surface habitable tout en laissant l'accès et le passage par en dessous.
10 Rues et calades avec "pas d'âne"
Le sol des rues était recouvert de "calades", pavés ou simples pierres à peine équarries plantées à même le sol. Ce revêtement avait plusieurs fonctions : canaliser le ruissellement des eaux, freiner leur vitesse d'écoulement durant les orages, assurer l'adhérence du pas en hiver, et en partie centrale, retenir le sabot des ânes ou des mulets.
11 Fontaine
12 Linteau
Voici l'un des plus vieux linteaux de Mostuéjouls.
13 Maison caussenarde
Dans le pays des grands causses, règne la maison purement minérale, construite dans ses étages entièrement en pierre calcaire. C'est par excellence le matériau essentiel dans l'art de construire les murs et cloisonnements, dont les voûtes et arcs de voûte, les dallages et encadrements de toutes sortes, les cheminées, éviers et potagers jusqu'à la couverture.
14 Cheminée
Les souches de cheminées sont massives, trapues, pyramidales et bâties pour résister aux tourmentes. Elles sont couronnées par d'épaisses dalles de calcaire posées sur plots et coiffées d'une quille en pierre.
15 Stèle gallo-romaine
L'époque gallo-romaine a laissé les traces non seulement d'une Villa sous les cultures près de l'église St Pierre mais aussi d'un oppidum sur le site de l'Endurne. La stèle gallo-romaine (mobilier classé) représente une triade relevant de l'iconographie romano-celtique.
16 Notre-Dame des Champs
L'église Saint Pierrre, monument historique classé, devenue à la fin du XIXème siècle Notre-Dame des Champs, fut bâtie en 1082. Elle fut confiée à cette époque aux Bénédictins de St Victor de Marseille. Elle conserve une disposition particulière avec ses piliers ronds qui en font un prototype de construction des églises romanes de la Haute Vallée du Tarn. A partir de 1776, l'église n'est plus église paroissiale et sert même de grange au XIXème siècle. En 1896, l'abbé Fuzier la restaure pour en faire un sanctuaire à la Vierge Marie.
17 Maison sur porche
18 Calades avec "pas d’âne"
19 Église romane Saint-Sauveur
L'église Saint-Sauveur de Liaucous, anciennement dédiée à Notre-Dame, est un monument historique classé. Sa construction remonte au XIème siècle et sa consécration daterait de 1060. Elle était à l'origine, selon la tradition, la chapelle du château aujourd'hui disparu. Elle est devenue église paroissiale au XIVème siècle.
20 Randonnées pédestres
Les randonneurs pourront parcourir le sentier de la corniche qui surplombe les Gorges du Tarn, pour découvrir les villages semi-troglodytiques d'Eglazines et de Saint-Marcellin, riche de sa chapelle romane et de son prieuré, ainsi que de son château troglodytique, appelé "forcia".
21 Vers la Via Ferrata
Cette Via Ferrata, accessible toute l'année, vous propose 2 parcours de difficulté différente. Cette randonnée verticale vous offre un panorama imprenable sur la vallée du Tarn et les villages de Liaucous et Mostuéjouls.
22 Statue
23 Ambiance
24 Four à pain
Le four à pain ou le fournil était un élément important de la vie locale : four banal donc payant dans les villages ou individuels, situés à l'extérieur ou près de l'âtre de l'imposante cheminée caussenarde.
25 Cyclotourisme
26 Jardins du Terral
A la fin des années 90, une opération de réhabilitation des abords de l'église Saint Sauveur de Liaucous a permis de redécouvrir, sous un important talus de terre et de remblais, les ruines d'un îlot de maisons encore debout au XIXème siècle. Le visiteur peut découvrir les vestiges de ce lieu, désormais appelé "les jardins du Terral".
27 Calades avec "pas d'âne"
28 Les jardins potagers
De nombreux jardins sont situés au pied de ces villages perchés et bénéficient d'une bonne répartition des eaux de source, grâce à un système ingénieux de canaux, de puits, de bassins et de "pises".
29 Vue sur Mostuéjouls
267 meters of difference in height
  • Start altitude : 474 m
  • End altitude : 474 m
  • Maximum altitude : 521 m
  • Minimum altitude : 385 m
  • Total positive elevation : 267 m
  • Total negative elevation : -267 m
  • Max positive elevation : 73 m
  • Min positive elevation : -96 m
Add a review

Leave a review about L'architecture Caussenarde Sur La Commune De Mostuéjouls :

  • Horrible
  • Bad
  • Average
  • Good
  • Excellent
There is no review about L'architecture Caussenarde Sur La Commune De Mostuéjouls, be the first to leave one !