L’histoire de la Fouace au beurre de brebis du boulanger « Au bon pain de Lévézou » est fortement liée à la production de roquefort.

En effet sur le Lévézou comme sur les Grands Causses, on retrouve de nombreuses exploitations d’ovins, élevés pour leur lait, qui fournissent les fabriques de Roquefort. Lors de l’arrêt de la traite, autrefois, les femmes gardaient toujours du lait pour leur consommation personnelle. Elle s’en servait principalement pour en faire du beurre qui était ensuite incorporé dans toutes leurs préparations, dont la Fouace !

 

Chaque boulanger a aujourd’hui sa propre recette avec des ingrédients qui varient. Au bon pain du Lévezou, ils ont choisi d’ajouter à leur fouace du beurre de brebis pour rendre hommage aux femmes qui le fessaient autrefois. Et de la farine Régalou pour une fouace avec des produits 100% Aveyron !

 

Ils nous ont confié leur recette :

Ingrédient :

-      1 kg de farine Régalou 100% Aveyron

-      250g de beurre de brebis

-      4 œufs + 1 jaune pour la dorure

-      300g de sucre

-      40g de levain

-      ½ verre d’eau de fleur d’oranger

-      1 pincée de Sel

 

Mélanger farine, œufs, sucre, sel, beurre, eau de fleur d’oranger

Ajouter le levain et pétrir à la main 10 min

Faire une boule. La couvrir d’un linge et la laisser lever à chaleur ambiante toute la nuit.

 

Le lendemain

Retravailler la pâte

Beurrer la plaque du four, disposer la boule au milieu, faire un trou au milieu et laisser encore reposer 2 heures.

Avant la cuisson, dorer à l’œuf

Cuire au four à 180°C pendant 30 à 45 min, il faut que la fouace soit bien dorée et suffisamment cuite dessous

A la sortie du four, badigeonner la fouace d’eau sucrée et saupoudrer de sucre.

La fouace se consomme généralement nature ou avec de la confiture, du miel ou d’autres mets sucrés pour le dessert, le petit déjeuner ou encore le gouter.

Mais ce n’est pas tout, le coup de cœur de Charly, boulanger « Au bon pain du Levezou », est de déguster la fouace tartinée de Roquefort puis passée rapidement  au four en apéritif avec du Champagne. A tester !

 

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bon appétit !

À bientôt pour la découverte d’une autre spécialité ou recette millavoise !

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.