On va partager avec vous  aujourd’hui la recette des farçous traditionnels. Cette spécialité typique de l’Aveyron est simple à faire et très peu onéreuse. Son origine remonte au Moyen Âge où il était préparé avec les restes ou du moins ce que l’on avait chez soi : pain rassis, feuilles de blettes ou d’épinard ou autres (tant que c’est vert, c’est bon pour cette recette !). Et on n’oublie pas les œufs et le lait pour lier le tout !

En Aveyron, chaque cuisinier aveyronnais a sa propre recette donc libre à vous d’agrémenter la recette de bases avec des lardons, de la chair à saucisse, du lard fumé, du jambon de pays, du fromage (roquefort, cantal …), des champignons, des pruneaux… le mieux est de les agrémenter avec ce qu’il vous reste dans le frigo, c’est le principe même de la recette !

Pour vous aider à faire le meilleur choix voilà la recette de Martine que nous avons rencontré sur le marché vendredi :

Ingrédients (pour une dizaine de farçous):

  • 200g de feuilles de blettes ou d’épinard ou un mélange des deux
  • ½ bouquet de persil
  • ½ échalote ou oignon
  • 1 petite gousse d’ail
  • 2 œufs
  • 100g de farine (ou un morceau de pain sec)
  • 200ml de lait
  • Quelques brins de ciboulette
  • Poivre et sel

La touche personnelle de Martine :

  • 25g de roquefort
  • 1 tranche de jambon de pays épaisse

 

Pour commencer, préparez le haché :

  • Couper la partie blanche des blettes pour n’en garder que le vert
  • Eplucher et émincer finement l’échalote
  • Eplucher et écraser la gousse d’ail
  • Emincer grossièrement le jambon de pays
  • Placer dans un mixer : les feuilles de blette, le persil, le roquefort, le jambon, l’échalote, la ciboulette et l’ail
  • Hacher le tout, sachant qu’il ne faut pas que la préparation soit hachée trop finement
  • Saler et poivrer le mélange à votre convenance

Préparer ensuite la pâte :

  • Mélanger les œufs, la farine et le lait (la consistance doit être plus épaisse que de la pâte à crêpes)
  • Ajouter y le mélange préalablement haché.

 

Pour la cuisson :

  • Verser ½ cm d’huile dans une poile à feu moyen
  • Lorsque l’huile est bien chaude, munissez-vous d’une cuillère à soupe et formez des petits tas de pâte (pour faire des bouchées apéritives préférer une cuillère à café)
  • Faire cuire chaque côté environ 2 min pour qu’ils soient bien dorés
  • Les déposer ensuite sur un plat recouvert de papier absorbant pour éliminer l’excédent d’huile

Et voila !

Les farçous se dégustent chauds, tièdes ou froids ; en entrée, en apéritif, ou en accompagnement d’une viande. Ici, on préfère les déguster tièdes en entrée avec une salade verte agrémentée d’une vinaigrette à l’huile de noix.

On vous conseille vivement de tester cette recette qui peut être totalement personnalisable selon vos goûts et vos envies !

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bon appétit ! N’hésitez pas à tester et nous faire part de vos remarques, vos astuces…

À bientôt pour la découverte d’une autre spécialité ou recette millavoise !

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.