Les ruelles tortueuses de Peyreleau

Culturel à Peyreleau

1.0 km
Pédestre
1h
Facile
  • Entre pierres et eau, Peyreleau, se love au pied des immenses falaises des Gorges du Tarn et de la Jonte, où nichent les colonies de vautours fauves. Sur son promontoire rocheux, le village garde la confluence des 2 rivières, séparant l'Aveyron de la Lozère.
    Le village est situé à la limite de deux départements et de deux régions administratives. Il comptait 96 feux en 1347. Il se découvre à travers un dédale de ruelles tortueuses, bordées de belles demeures, dominées par la grande Tour Carrée de l'horloge.
    Visite guidée par André Arnal, tous les mardis et vendredis en Juillet et Août, de 10h à 12h.
    Gratuite et accessible à tous. RDV sur l’aire de pique-nique face au Château du Triadou. Inscription conseillée au 05 65 59 74 28.

    Entre pierres et eau, Peyreleau, se love au pied des immenses falaises des Gorges du Tarn et de la Jonte, où nichent les colonies de vautours fauves. Sur son promontoire rocheux, le village garde la confluence des 2 rivières, séparant l'Aveyron de la Lozère.
    Le village est situé à la limite de deux départements et de deux régions administratives. Il comptait 96 feux en 1347. Il se découvre à travers un dédale de ruelles tortueuses, bordées de belles demeures, dominées par la grande Tour Carrée de l'horloge.
    Visite guidée par André Arnal, tous les mardis et vendredis en Juillet et Août, de 10h à 12h.
    Gratuite et accessible à tous. RDV sur l’aire de pique-nique face au Château du Triadou. Inscription conseillée au 05 65 59 74 28.
  • Dénivelé
    36.35 m
Points d'intérêt
1 Parking
Le parking se trouve en face de la mairie, au bord de la RD 29.
2 Blason
D’azur à trois pommes de pin d’or, au chef du même.
3 La Grange Templière
Autrefois Grange dîmière, construite par les bénédictins du Rozier, elle servait à l'origine à recueillir la dîme (taxe prélevée par l'Eglise). Plus tard, elle fut utilisée comme entrepôt pour le négoce des marchandises et enfin d’écurie pour une centaine de mulets qui permettaient de gravir les pentes fortes des Causses.
4 Four à pain
Il y avait également des fours à chaux dans le village. Quinze mines exploitaient le charbon du sous sol jusqu’en 1927. Le charbon alimentait 9 fours à chaux, dont il ne reste qu'un seul exemplaire sur la commune, sur un terrain privé.
5 Château du Triadou
Construit par les moines du Rozier, le premier bâtiment s'élevait sur le lieu où les habitants triaient les chèvres gardées par le berger du village. Le comte d'Albignac, après avoir chassé les moines du terrain, y fit construire un château en 1470, qui prit le nom du lieu. Les tours défensives furent démantelées vers 1633 sur l’ordre de Richelieu.
Les Albignac, famille de militaires, d’hommes politiques et d’hommes d’église avaient pour devise:" Nihil in me, nisi valor", "Rien en moi sans la valeur". Ils étaient seigneurs de Peyreleau et de plusieurs autres villages, dont Veyreau sur le Causse Noir. Il semble que le marquis d’Albignac était connu jusqu’en Angleterre: il mélangeait les sauces de salades avec ses mains, devant des ladies choquées et charmées à la fois.
6 Chapelle
En 1628, Simon d'Albignac, qui rêvait d'ajouter une aile au château mais n’en avait pas les moyens, attaqua les troupes protestantes du Duc de Rohan, pilla leur trésor de guerre et fit bâtir l'aile tant désirée. En remerciement, il fait ériger une chapelle dédiée à la vierge. Cette chapelle, construite en 1669 était d’un luxe rare. L’intérieur comprenait 3 fresques représentant les mystères de la vie de Marie. Elle a été agrandie au 19e siècle.
7 Panorama des 3 Causses
De cette aire grande, profitez de la vue sur le Rocher de Capluc, où se dressait un château, construit en 1195, appartenant à Guy de Peyreleau. Profitez également du panorama sur les falaises des Gorges du Tarn et de la Jonte, paradis des grimpeurs, (quelques 800 voies équipées).
8 Légende de l’Ogre de Malbouche
Dans la région de Peyreleau, une bête mystérieuse enlevait un à un les petits bergers. Afin de sauver l’un d’entre eux, les villageois organisèrent une battue et découvrirent horrifiés que le coupable était un homme simple du village, revenu à la vie sauvage faute d’avoir pu payer ses impôts. Dans la maison en ruine qui lui servait d’abri, ils trouvèrent un four à chaux contenant les ossements des enfants disparus. L’ogre fut ramené au village et brûlé vif devant toute la population.
9 Tour Carrée
La Tour Carrée a été construite en 1617 sur le point culminant du village. Elle a été transformée en gîte d’étape.
10 Notre-Dame-de-Mirabel
L’église accueille la statue d'une vierge noire qui attira de nombreux pèlerins jusqu’à la Révolution. Le 15 août, jour de la vierge, les habitants, munis de lampions, portaient en procession la statue tout autour du village.
11 Vestiges de remparts
Ces vestiges proviennent d’un ancien château féodal du 11e siècle. La famille d’Albignac qui occupait le lieu, l'acheta pour 35 000 livres. Les pierres de cette forteresse ont été utilisées pour leur nouvelle résidence, le Château de Triadou.
12 Lo Portal de la Cabaloresso
Cette porte était l'une des deux portes d'entrée dans les fortifications du village. Un souterrain irait de la maison à proximité de la porte jusqu'à la Grange Dîmière, appelé aujourd'hui "La Grange Templière".
13 Fenêtre sur la place du Seysteral
Ce quartier hébergeait autrefois les artisans. Au 18e siècle, les habitants se lancèrent dans "l’éducation du ver à soie". Moins développée qu'en Cévennes, l'activité représentait cependant une source de revenus non négligeable.
A la fin du 19e siècle, deux événements conduisirent à la disparition de l'activité : tout d'abord, les feuilles de mûriers furent frappées d'une maladie à laquelle Louis Pasteur remédia. Ensuite, l'ouverture du Canal de Suez, porta un coup d'arrêt définitif à la production soyeuse française, entraînant l'arrivée sur le marché local de la soie asiatique à des prix plus compétitifs que les soies locales.
36 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 429 m
  • Altitude d'arrivée : 433 m
  • Altitude maximum : 444 m
  • Altitude minimum : 421 m
  • Dénivelé total positif : 36 m
  • Dénivelé total négatif : -32 m
  • Dénivelé positif maximum : 13 m
  • Dénivelé négatif maximum : -11 m