-A +A

Laetitia

Les Gorges du Tarn en paddle et de nuit

Midnight paddle

J’avais déjà descendu à moult reprises les Gorges du Tarn en canoë et en kayak, incontournable quand on vit en Aveyron ou en Lozère ! Par contre, c’est un baptême en stand up paddle… et de nuit !

Sensation de légèreté en paddle volant 

Rencontre avec la faune de nos rivières ! 

Une symbiose avec la nature omniprésente...

Un spectacle à ciel ouvert au soleil couchant

19h La Malène

Petit entrainement en eau calme, manière de maitriser les positions debout / à genoux, le courant / contre-courant, le maniement de la pagaie et… l’équilibre sur cette sorte de grande planche de surf.

Combinaison néoprène, casque, gilet, chaussures d’eau, parée ! C’est parti pour 8km de descente, entre La Malène et le Cirque des Baumes.

S’il ne fait pas encore nuit, les Gorges du Tarn sont déjà désertes, à nous et rien qu’à nous ! On glisse tranquillement sur les eaux émeraude et translucides du Tarn. L'occasion d’observer des grassettes, ces plantes carnivores prêtes à engluer moucherons et autres insectes. Bon appétit mesdames !

Avec les ombres du soleil couchant, on comprend mieux les noms donnés par nos anciens aux rochers sculptés par la nature ! Cette activité est en fait un spectacle à ciel ouvert.

Et là… une famille castors ! Je manque de tomber du paddle, tellement excitée. Si les adultes disparaissent rapidement sous l’eau, un jeune castor accepte ma présence à ses côtés. #So cute, on a envie de lui faire un gros câlin ! Longtemps pourchassés, les castors sont aujourd’hui protégés et font leur vie dans les Gorges du Tarn, de la Jonte et de la Dourbie
 

Il est temps d’allumer la pagaie… moment magique.

J’ai l’impression d’être au siècle dernier, quand les caussenards pêchaient ici à la luminade. A la proue de leur barque à fond plat, ils brûlaient quelques morceaux de bois. La lumière attirait les truites et autres poissons que le pêcheur batelier harponnait. Pas de moteur sur ces barques, simplement une perche de bois pour naviguer… comme moi ce soir, debout sur mon paddle ! Et ma pagaie lumineuse me laisse entrevoir chevennes, barbeaux, truites, mais pour le plaisir des yeux seulement !

La faune nocturne commence sa journée : crapauds, hérons, hiboux, grillons sont là. Eveil de la nature noctambule et éveil des sens pour moi ! Les repères sont tout autres la nuit et le bruit des petits rapides me semblent plus proches des Chutes du Niagara !

La traversée des Détroits des Gorges du Tarn est impressionnante... de beauté et de frissons. La Grotte de la Momie en garde l’entrée et met dans l’ambiance… le canyon est étroit, les falaises semblent immenses, le moindre bruit résonne, les chauves-souris nous frôlent avec bienveillance. Dommage, ce n’est pas Halloween, le décor était tout planté !

A la sortie des Détroits, les Gorges du Tarn s’ouvrent et laissent apparaitre un ciel étoilé magnifique.

La navigation pourrait se faire à la lune.

Savez-vous que nous sommes dans une Réserve Internationale de Ciel Etoilé ? la 2ème de France, la 13ème dans le monde.

Instant ZEN

L’arrivée est proche

Comme pour ralentir le moment, je me laisse porter par le SUP, pagaie éteinte et je profite de cet instant zen, nature. Avec une très légère brise qui se lève, j’ai autant l’impression de flotter dans l’air que sur l’eau. Le paddle est un tapis volant ?!

Cirque des Baumes : stop. Direction la navette retour…

Cette descente des Gorges du Tarn en SUP m’aura permis de re-découvrir les Gorges sous un autre angle, avec une navigation de nuit finalement facile d’accès, comme le parcours.

Les sensations sont très différentes de celles du canoë ou du kayak ; la symbiose avec la nature omniprésente.

Même si vous maitrisez le stand up paddle, je vous conseille de vous faire accompagner par un pro qui lui, connait le terrain, les rapides…

  • Découvrir les Gorges du Tarn en paddle de nuit