Pauline, papi André et le chien Tsingy.

Oh ! Un dinosaure, un vrai !

Voyage dans le temps sur la terre des dinosaures et de leur monde.

Les dinosaures fascinent petits et grands. A 2 pas de Millau, il est possible de marcher sur leurs empreintes en pleine nature, imaginer la vie à cette époque, rencontrer un dino et un vrai, se transformer en archéologue et découvrir un trésor…

Faille temporelle ?! Peyre vs Viaduc de Millau

Puisque c’est un voyage dans le temps qui s’annonce, commençons  par effectuer un grand écart du côté de Peyre, classé parmi les Plus Beaux Villages de France. D’un côté, un village semi-troglodytique aux maisons de pierres claires, bâti dans une falaise de tuf habitée depuis la Préhistoire, au-dessus des eaux émeraudes du Tarn. De l’autre, le Viaduc de Millau, 1er ouvrage d’art du XXI° siècle, record du monde de hauteur, prouesse technologique incroyable.

Vue imprenable depuis Peyre ! Dans les 2 cas, on fait « waouh » et on s’arrête découvrir !

Le Saviez-vous ?
« Peyre » vient de l’occitan « pierre ». Un bon moyen mnémotechnique pour repérer de beaux villages caussenards comme Compeyre et ses caves à vin à fleurines, Peyreleau et ses calades surmontées de la Tour de l’Horloge, Peyrelade et son château-fort médiéval perché. Des villages de caractère à découvrir en flânant au hasard des maisons ou en visites guidées.

Pratique

Pour faciliter votre découverte de Peyre et la suite de votre balade, garez-vous au « parking haut ».

A la sortie de Peyre, direction Thérondels, la route s’élève sur la droite pour atteindre le sommet de la falaise dans laquelle les maisons troglodytiques sont bâties.

Depuis ce parking, l’accès au village est fléché. L’accès aux empreintes de dinosaures n’est qu’à 1km par la route.

https://www.google.com/maps/dir/44.100639,2.9958955/44.0920654,2.9964276/@44.0912531,2.9946523,830m/data=!3m1!1e3!4m2!4m1!3e0

Marche d’approche vers le passé

Le chemin démarre au milieu des champs et de quelques bâtis agricoles en pierres.
Au passage, on a remarqué les vergers taillés comme dans un jardin à la française ! On dirait une topiaire de Le Nôtre… version Aveyron ! Très amusant.

C’est parti pour une courte balade champêtre puisque les premières traces ne sont qu’à 400 mètres de là !
C’est le printemps, le clapotis d’une source en bordure de sentier nous accompagne et rafraichit les pattes du chien. 

Le parcours est agréable pour petits et grands

Le meilleur moment
Si l’accès est praticable en toute saison, le printemps reste le meilleur moment, avec ses orchidées, campanules… et les senteurs du thym sauvage tout au long du sentier.

Des stromatolithes en mise en bouche

Imaginons. Il y a 200 millions d’années, on se balade dans un marécage peu profond, en bordure de la mer. Si si…

Un petit panneau nous indique des stromatolithes. Heureusement, sinon, nous aurions surement marché dessus sans nous en apercevoir ! Ces sortes de grosses bulles de roche sont en fait l’œuvre de bactéries et d’algues marines qui vivaient ici en communauté… #JeSuisStromatholithe ! Elles sont parmi les premières formes de vie connues sur Terre.

On ne peut pas dire que c’est spectaculaire mais plutôt étonnant et déconcertant !

Les petits construisent une vision de l’Histoire de la Vie… et les grands révisent leurs classiques, ou étoffent leur culture générale !

Empreintes de dinosaures

Quelques mètres plus loin, sous un arbre, une grande dalle calcaire. Et là, surgissent 3 doigts du pied d’un dinosaure carnivore. Et puis d’autres traces. Pas facile de décrypter la dalle au premier coup d’œil ! Explications, schémas… sont regroupés sur un panneau en bordure de sentier.   

 

 Il s’agit vraisemblablement de grands dinos, théropodes carnivores de la famille des Carnosaures. Ils devaient mesurer dans les 9 mètres de longueur pour une hauteur de près de 4 mètres.

« Tu te rappelles de Jurassic Park ? » Prenons 5mn pour imaginer un dinosaure dévalant le ravin devant vous… Le sentier n’est pas assez large pour eux et nous et pourtant ils étaient là 

 

Les dalles à empreintes de pas de dinosaures sont rares à échelle de la planète. Ici, la plus grande empreinte mesure 51cm de long pour 40cm de large, la plus grande connue au monde d’un dinosaure tridactyle !

 

Citation
« La balade est super, instructive, ludique et au grand air… à condition de laisser son imagination nous ramener dans le temps. »

Un cousin de T-Rex nous attend

200 millions d’années que ces traces de dinosaures sont là, sous nos yeux !

Un petit jeu pour bien se rendre compte de la taille du pied de la bébête ! Pauline prend une craie et dessine le contour des empreintes… Comparé avec nos propres pieds, frissons garantis !

N’oubliez pas d’effacer votre passage ;-)

Un petit quizz sur les dinosaures (sur le panneau explicatif) nous permet de tester nos connaissances en famille.
Les dinosaures fascinent petits et grands mais qui les connait le mieux ?!

Nous avons aussi trouvé une géocache, sous un bloc de pierre au niveau de la dalle, derrière des cailloux, à gauche en montant le sentier. Celle-là, les dinosaures ne l’ont pas trouvé !

 

Dites bonjour au plésiosaure

Ce n’est pas le seul dinosaure que nous aurions pu croiser autour de Millau et sur les Grands Causses calcaires et argileux.

Un complément indispensable à notre aventure : la visite de l’espace paléontologie du Musée de Millau. Récemment rénové, cet espace abrite un incroyable squelette complet d’un élasmosaure plésiosaure découvert non loin de Millau, dans le Cirque de Tournemire il y a une trentaine d’années.

Répondant au doux nom d’Occitanosaurus Tournemirensis, ce dino marin de 4 mètres de long clapotait dans les eaux chaudes de l’océan Téthys qui recouvrait la région il y a 180 millions d’années.

Avec son très long cou (certains avaient près de 80 vertèbres !) et ses 4 palmes, c’est un mélange de serpent de mer et mini T-Rex… Sa reconstitution et sa présentation, dans son plus simple appareil - ses os – est impressionnante. Il semblerait qu’il ne se nourrissait que de petits poissons ou mollusques. A vous de voir : effrayante ou attendrissante en serait sa rencontre ?!

Jurassic Park des Grands Causses

Autour de Millau et plus particulièrement dans la Vallée du Tarn, autour de Rivière-sur-Tarn, des zones de « terres noires » ravinées se distinguent : ce sont des marnes, mélange naturel d’argile et de calcaire, issues de dépôts sédimentaires de grande profondeur dans l’océan du Jurassique.

Ces « dos d’éléphants » regorgent de fossiles très bien préservés, ammonites, bois

A mains nues ou avec un petit outil, nous nous amusons à gratter (avec respect et délicatesse tout de même) ces « terres noires ». Le trésor est là : ammonites, traces d’animaux marins, ossements, bois fossilisés… et une impression d’être Indiana Jones découvrant le trésor.

Avec un peu de chance, nous trouverons un dinosaure… « Papi, ce sera un Paulinosaure » !

 

Ca vaut le détour
A proximité des Terres Noires de Rivière-sur-Tarn, la rando du Piedestal de Fontaneilles offre un panorama exceptionnel et une lecture de paysages de la Vallée du Tarn et des Grands Causses.
https://www.millau-sports-nature.fr/rando/randos-pedestres/12-piedestal-de-fontaneilles