-A +A

Bruno

Petit déj' aux tripous

Expérience culinaire made in Aveyron Lozère !

Oui, vous avez bien lu : manger des tripoux au petit-déj… Si si, il faut se laisser tenter par cette expérience de petit-déjeuner à la fourchette

Un rendez-vous intergénérationnel !

A la belle saison, tous les week-ends et ponts fériés sont marqués par des fêtes de village : marché ou vide-grenier, musique et animations bon enfant, repas dansants… et le dimanche matin, à partir de 8h : petit-déjeuner aux tripoux.

C’est le rendez-vous intergénérationnel du moment ! On y croise

  • des jeunes qui finissent leur nuit de fête ici
  • des agriculteurs qui, après avoir nourri les troupeaux, viennent se retrouver autour d’une assiette
  • des anciens endimanchés perpétuant une tradition séculaire
  • des touristes venus expérimenter un petit-déjeuner terroir et festif
  • des caussenards en quête d’un bon moment entre amis
  • et tout le monde se mélange.

Pas de places réservées, on s’assoit « au kilomètre », pour remplir les tables une après l’autre. C’est qu’il y a foule, parfois !

Maitres-mots : partage, jovialité, convivialité, bien manger

On se raconte la fête de la veille, la dernière balade sur le Causse, les actualités du pays, les petites histoires des uns et des autres, un avis ou un conseil sur une visite, une activité, une virée…

Au menu

Assiette de charcuterie de pays

Escargots ou tête de veau

L’assiette tant attendue de tripoux, accompagnée de pommes de terre

Roquefort ou tomme de brebis

Une tranche de fouace pour tasser le tout.

Un vrai menu de déjeuner ! Bonne journée !

 

Le petit-déjeuner aux tripoux, c’est sacré… et traditionnel.

Au XIX°, les femmes préparaient les tripoux aux hommes des domaines agricoles de Lozère et d’Aveyron, le dimanche matin, avant leur départ pour la messe.

La tradition s’étendit peu à peu aux rencontres entre paysans et marchands, souvent de bonnes heures le matin, avant le travail des champs ou la garde des troupeaux en pâture.

Certains bars ou petits restaurants de villages ont conservé cette tradition et il n’est pas rare de voir affluence autour du comptoir, le dimanche matin de bonne heure, bien avant la messe !

Les fêtes de village aujourd’hui perpétuent la tradition et l’âme du petit-déjeuner aux tripoux

Tripoux vs Trenels

Tripoux = panse de veau, plutôt traditionnel du nord Aveyron et nord Lozère

Trénèls = panse d’agneau, plutôt traditionnel du sud Aveyron et sud Lozère, là où on ne compte quasiment que des troupeaux de brebis pour confectionner le fromage de Roquefort

 

Pour le reste, on retrouve des petits morceaux de tripes, de jambons, de ventrèche, de couennes, le tout, empaqueté dans un morceau de panse, tenu par une ficelle fine et cuits lentement dans un fond de veau aromatisé (carottes, tomates, herbes du Causse, vin blanc…)

 

En fait, la jeune génération citadine n’a rien inventé avec les «  Afters » ! Preuve en est avec ces breakfasts aveyronnais et lozériens !

…qui peuvent aussi être un excellent «  Before » car le dimanche ne fait que commencer.

Ca vous met en forme pour la journée mais un conseil : garder un peu de temps pour une promenade digestive dans le village qui vous accueille. Elle est souvent appréciable voire indispensable !!

Je retiens surtout la convivialité et le partage, toutes générations confondues et de tous horizons autour de ce qui fait aussi la France, l’Aveyron, la Lozère, à savoir la gastronomie et les bons produits du terroir.