Profil

Tsingy

Explo à la Grotte du Hibou : une aventure au poil !

A 2 pas de Millau, une idée de balade en famille, avec votre chien, pour partager une micro-aventure tous ensemble

A 2 pas de Millau, une idée de balade en famille, avec votre chien, pour partager une micro-aventure tous ensemble : la Grotte du Hibou se fait facilement en version cani-rando et elle va vous régaler !

Une micro-aventure à partager tous ensemble : version cani-rando !

Ce que nous aimons faire dans cette Grotte du Hibou avec Tsingy, mon fidèle compagnon :

- jouer à cache-cache dans les différentes cavités et couloirs de la grotte

- transformer les lieux en théâtre d’ombres et de lumières

- un bâton et on court, on saute pour profiter du relief des rochers de la grotte, en mode parcours agilité 100% naturel

- le défi pour mon chien : observer les grosses chauve-souris mais attention, pas toucher, pas aboyer !

- s’asseoir sous le grand porche de la Grotte pour profiter d’un moment à écouter les oiseaux, la nature

En piste...

Prochaine fois, on tente la Grotte du Hibou en mode cani-trail !

Je vous laisse découvrir l’expérience de Maguelonne qui a explorée la Grotte du Hibou avec ses enfants.

Une après-midi “Grottuesque”

Découvrir une grotte autour de Millau, c’est l’objectif que nous sommes fixé avec une amie venue avec ses enfants de 8 et 10 ans pour les vacances février. Il y a bien les très connues grottes de Dargilan ou Aven Armand, mais aujourd'hui c’est une exploration bien plus intimiste que je décide de leur proposer le temps d’un goûter, pour s’initier à la découverte du monde souterrain.

La spéléo, en général les enfants adorent ! D’ailleurs, mes ados ainsi que mes neuveux et nièces, qui d'habitude rechignent à faire la balade dominicale, décident de nous accompagner pour cette sortie en famille.

Avec un nom pareil, la grotte du Hibou nous réserve son lot de surprises.

Un accès rapide, à 10 min de Millau

1/Ascension vers la Pouncho d’Agast

Au rond-point du confluent, nous prenons la route du Causse Noir (D110) en direction de Montpellier-le-vieux. Lors de cette montée toute en virages, je suis tentée de m’arrêter tous les 100 mètres et admirer la vue spectaculaire sur Millau et le Viaduc de Millau. Tant pis, nous prendrons les photos en redescendant !

2/ Au milieu de la côte, nous garons nos voitures à la 5eme épingle.

Il y a de la place pour 2 ou 3 véhicules. Après s’être assuré du bon équipement de chacun, chaussures de marche, lampes et casques, eau et l’indispensable goûter, l’accès à la grotte se fait par un petit chemin étroit bordé de buis et de chênes. Le sentier est escarpé mais facile à suivre grâce au balisage sur les arbres. 

 

Pouncho d’Agast signifie pointe de l’érable en occitan. Tout en haut, à la pointe du Causse Noir, un erable dominait fièrement au milieu des essences de pins.

 L’entrée de la grotte, chouette ! 

Après une belle montée d’une quinzaine de minutes et quelques « maman c’est quand qu’on arrive ! », nous apercevons le pied des falaises du Causse Noir. Encore 2 ou 3 marches en pierre et en rondins et nous y sommes !

Deux grands porches, à l’entrée et à la sortie, des couloirs et des boyaux plus ou moins étroits un peu partout. Nous commençons par explorer tous les recoins.

A l’intérieur, dans le couloir principal, nous jouons a éteindre de lampes et nos yeux s’habituent progressivement à la faible luminosité. On avance à petits pas, à tâtons.

Intrépide comme les enfants, j’ai plaisir à m’aventurer et explorer tunnels et fenêtres, de fond en comble, à quatre pattes ou en rampant, c’est une véritable découverte du monde souterrain. Mon amie, moins à l’aise préfère rester sous le porche d'entrée pour profiter du calme et de la magie du lieu.

 

Point de passage incontournable pour les coureurs du Festival des Templiers, la grotte du hibou signifie pour eux une arrivée imminente souvent de nuit après un long périple.

La salle aux chauves souris 

Munis de casques et de lampes frontales, nous avançons dans le couloir le plus profond. Nous arrivons dans une salle où nous tenons facilement debout. Nous regardons alentour. Quelques chauves souris endormies sont suspendues ça et là. Nous ne nous attardons pas pour ne pas les déranger.

Encore quelques minutes à marcher à quatre pattes et nous voilà de retour en terre connue, dans le couloir principal entre les deux porches. 

 

À l’intérieur de la grotte, des fouilles réalisées notamment par Louis Balsan dans les années 1930 ont mis à jour de grandes quantités de poteries, ainsi que des ossements humains et d’animaux. Les plus belles pièces sont visibles au Musée Denys Puech de Rodez.

Un dernier cache-cache avant le goûter

Maintenant que tous les recoins de la grotte ont été visités, la partie de cache-cache peut commencer en toute sécurité ! Grands et petits s’en donnent à coeur joie, “Pierre-Feuille-Ciseaux” pour savoir qui commence à compter… C'est parti, 90 secondes, cris et jeux d’enfants résonnent à travers la grotte.

Développement total horizontal de la cavité est de 40 mètres. Aucun risque de se perdre !

Il faut penser à rentrer maintenant. Un goûter vite avalé avant de repartir. Nous restons prudents dans la descente, les racines peuvent aussi nous jouer des tours !  Quelques photos et le plein de souvenirs pour cette sortie en famille vraiment toute proche de Millau.

la

  • grotte-duhibou-millau18.jpg
  • grotte-duhibou-millau14.jpg
  • grotte-duhibou-millau10.jpg
  • grotte-duhibou-millau19.jpg
  • grotte-duhibou-millau15.jpg
  • _20210220_181932.jpg