De la vallée de la Sorgue aux Rougiers (2)

Moto à Millau

  Voir les photos (4)
159.4 km
Aller / retour
Moto
8h
Facile
  • Un parcours dans les paysages fantastiques du Rougier de Camarès aux pelouses sèches du Causse de Larzac, entre culturel et spirituel, de l'abbaye de Sylvanès aux villages templiers.

    Circuit à la journée : durée conseillée pour profiter des arrêts et des visites conseillées.
  • Dénivelé
    2399.23 m
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
Points d'intérêt
1 Saint-Affrique
Un cœur de ville sympa à découvrir en balade à pied. Le samedi matin, marché pour découvrir les produits locaux. Tous commerces.
2 Entrée dans les Rougiers
Les Rougiers forment l'un des plus importants bassins permiens de France qui remonte à la fin de l'ère primaire et au début de l'ère secondaire. Ils se caractérisent par des paysages aux couleurs contrastées, entre le rouge de la terre et le vert et le jaune des cultures et des prairies. C'est sa grande richesse en oxyde de fer qui est à l'origine de ces couleurs chatoyants. L'habitat lui-même, tout de rouge bâti, se confond à ce paysage typique. La large plaine alluviale du Dourdou qui s'étend autour de Montlaur, constitue la partie centrale des Rougiers.
3 Panorama sur le Rougier depuis le Château de Montaigut
Bâti sur un éperon rocheux, sur la commune de Gissac, ce château de la fin du Xe siècle érigé sur une nécropole mérovingienne, a été entièrement restauré et meublé. Laissez-vous tenter par la visite, pour la vue comme pour l'ambiance, bonne enfant et familiale.
4 Abbaye de Sylvanès
Cette ancienne abbaye cistercienne fut bâtie au 12e siècle par le chevalier Pons de Léras. Elle accueille chaque été depuis plus de 40 ans un Festival de Musique Sacrée de renommée internationale et tout au long de l'année des Pyrénées activités culturelles de grande qualité. L'exceptionnelle acoustique de son église romane en fait l'un des meilleurs sites au monde pour le chant grégorien. La nef, la salle du chapitre et le scriptorium se visitent librement avec un livret, ou en visite guidée en juillet et août. Laissez-vous charmer par ces lieux chargés de spiritualité.
5 Petit détour par l'église russe
A quelques kilomètres de Sylvanès, une petite église orthodoxe, le Prieuré des Granges, caché en forêt comme au milieu de la taïga ! Dépaysement garanti pendant cette petite promenade d'une trentaine de minutes à pied. Un vrai coup de cœur !
6 St-Félix de Sorgues
Jonction entre les Rougiers et les avants-causses, Saint-Félix de Sorgues fut une Commanderie des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (les Hospitaliers) fondée au 12e siècle et fortifiée au 15e siècle (il en reste une porte et une tour ornée d’ouvertures gothiques). Le village eut une forte activité économique autour du tissu (tisserands, moulin drapier...). A voir le pont à 3 arches, du 15e siècle.
7 Saint-Jean d'Alcas
Bien qu'inclus dans le circuit des villages templiers du Larzac, St-Jean n'est pas une fondation templière. Ce fort fut construit en 1439 pour protéger les villageois des exactions de la guerre de Cent Ans en Rouergue. Il s'agit d'un fort de petite dimension, remarquable par la régularité des rues et des maisons.
A voir notamment, l'église du 13e siècle et la salle de justice. Dans les parties hautes des remparts, le chemin de ronde, une salle refuge et la maison de l'abbesse.
8 Tour du Viala-du-Pas-de-Jaux
Ce petit village appartient au circuit des villages templiers et hospitaliers du Larzac. Il est fondé par les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem au début du 14e siècle. Un siècle plus tard en pleine Guerre de Cent Ans, les Hospitaliers construisent à la demande des villageois une tour-refuge de 30 mètres de haut (5 étages), où ces derniers entreposent leurs récoltes et se réfugient en cas de danger ou d'attaques de pillards. Du toit-terrasse, vue imprenable sur le causse alentour.
9 Lavogne
Ces petites mares artificielles font partie intégrante du petit patrimoine de l'agropastoralisme caussenard. Elles témoignent avec d'autres ouvrages des efforts séculaires des bergers des causses pour adapter leur milieu à l'élevage. Ils ont façonné durant près de 2 millénaires des paysages propres, qui bénéficient aujourd'hui d'un classement à l'UNESCO.
10 Ste-Eulalie-de-Cernon
Il s'agit de la première fondation templière sur le Larzac, passée aux mains des Hospitaliers de la dissolution de l'ordre du Temple à la Révolution française. Soit 6 siècle de présence continue des moines soldats, une présence qui a laissé des traces. Visite -libre ou guidée- vivement conseillée pour découvrir ce riche patrimoine : ruelles médiévales, remparts avec ses tours, ornementations héritées de la Renaissance, et le clou de la visite, la Commanderie, l'une des mieux conservée de France et son Eglise romane consacrée à Ste-Eulalie.
Et pour les plus audacieux : Saut à l'élastique avec Antipodes, visite du Reptilarium, ou pour changer e monture, balade en Vélorail. .
11 Village templier de La Cavalerie
Le village fait partie des sites templiers et hospitaliers du Larzac. Même s'il est moins spectaculaire que La Couvertoirade ou Ste-Eulalie, le site a conservé et restauré une partie de ses remparts et de beaux bâtiments typiquement caussenards.
2399 mètres de dénivelé
  • Altitude de départ : 372 m
  • Altitude d'arrivée : 370 m
  • Altitude maximum : 840 m
  • Altitude minimum : 306 m
  • Dénivelé total positif : 2399 m
  • Dénivelé total négatif : -2401 m
  • Dénivelé positif maximum : 174 m
  • Dénivelé négatif maximum : -222 m