-A +A

Grandes voies des gorges de la jonte

Une légende de la grimpe

Grimper sur la Jonte, c’est poser ses chaussons sur les traces des pionniers de l’histoire de l’escalade locale

Un demi-siècle plus tard, la magie du site opère encore... Oubliez les vieux coins en bois et autres pitons « maison », l’heure est aux broches et aux relais « béton » !

 

La Jonte: Un nom, un cadre, une ambiance !

C’est LE spot historique de la région. Rassurez-vous, le site a su suivre l’évolution technique. La plupart des voies sont au top de l’équipement, tout en gardant un certain sens de l’engagement, bien caractéristique de l’escalade sur la Jonte.

Quelques centaines de voies vous attendent. Toutes sont savamment répertoriées dans un magnifique topoguide, qui raconte la Jonte et donne une idée de l’impressionnant travail des grimpeurs et équipeurs locaux sans qui rien n’aurait été possible.

Accéder aux voies de la Jonte

Depuis Millau, suivre la direction des Gorges du Tarn. Au village du Rozier / Peyreleau,  la rivière Jonte rejoint le Tarn. L’aventure verticale commence ici !

Les premières voies demandent quelques minutes d’approche. Pour la plupart d’entre elles, comptez entre 20 et 30 minutes, parfait pour un bon échauffement !

Trouver sa voie

Entre « renfougnes » tordues, voies faciles, grandes voies sportives ou terrains d’aventure sur l’un des 15 secteurs mythiques : « le réverend », « la Diagonale du Gogol », « la roche décollée », « le ravin des échos », « le bitard » et tant d’autres encore.

« La Jonte » c’est le nom du Topo complet. Outre les précieuses consignes sur l’accès, les cotations, la sécurité et les longueurs de corde nécessaire, il raconte aussi tout un tas d’anecdotes sympas sur l’histoire du site et son environnement.

Les voies sont équipées par des bénévoles. La vente du topoguide sert à financer les équipements... Pensez y avant de vous ruer sur la photocopieuse !