-A +A

Les marchés en Aveyron

Sur les marchés locaux, trouvez les saveurs de vos vacances.

Marché hebdomadaire ou marché traditionnel, marché de producteurs ou marché nocturne, vous trouverez en Aveyron de quoi réjouir vos papilles.

Du local sur nos étals

En Aveyron, département rural à l’agriculture variée, grandes sont les attentes des visiteurs en matière de produits du terroir ou de gastronomie de qualité. Sur nos marchés, le « local » s’exprime souvent à l’échelle du département et vous convie à une découverte – un voyage du nord au sud – mêlant l’authenticité à la surprise, la tradition à la modernité.

Les marchés nocturnes et festifs de l’été

Les soirs d’été, les marchés se multiplient et changent de visage en adoptant une allure plus festive ! Place à l’ambiance, à la musique et à la gourmandise : des artisans locaux exposent leur savoir-faire et des producteurs fermiers des environs vous invitent à déguster les spécialités locales : vous avez du mal à vous décider entre les farçous ou l’aligot, la truffade ou les grillades, la glace au lait de brebis et la flaune ?

Faire son marché en semaine 

A Millau, le marché s’invite en cœur de ville deux fois par semaine, le mercredi et le vendredi matin, tout au long de l’année. Des saveurs locales à celles venues d’ailleurs, vous y trouvez de tout, de l’alimentation aux vêtements, des produits artisanaux aux accessoires.

La tournée des marchés

Testez toutes les spécialités locales qui vous font envie, lundi au marché nocturne à Millau, mardi à Liaucous, mercredi au Rozier ou à Montredon, et vendredi à Potensac. Et pour les lève-tôt, séance de rattrapage au marché de producteurs de pays d’Aguessac tous les dimanches matin.

Du made in Aveyron !

C’est au marché que débute votre recherche : chez le boucher pour l’agneau laiton de l’Aveyron ou l’agneau Fermier des Pays d’Oc, le veau d’Aveyron et du Ségala ou le bœuf Fermier de l’Aubrac. Auprès des charcutiers pour goûter au melsat, fricandeaux et tripoux ou la version millavoise des tripes, les trénels ! Chez nos boulangers pour la flaune, la fouace ou le gâteau à la broche. Et chez le fromager, où trône à côté du très célèbre roquefort, le pérail ou le Bleu des Causses. Sans oublier l’incontournable aligot de l’Aubrac. Il nous vient du nord, mais il s’est imposé sur presque tous les marchés nocturnes.