-A +A

Château de Peyrelade

Visiter le Château de Peyrelade au temps des Seigneurs

Entre Millau et les Gorges du Tarn, bienvenue au royaume des enfants où visites, jeux et animations pour tous rythment la vie de ce château fort.

Revivez le Moyen-Age !

En juillet et août, tous les mardis et mercredis de 11h à 18h, une troupe de comédiens un peu loufoques envahit le château. On assiste alors à de spectaculaires démonstrations de combat. Poursuivez votre découverte du site entre ces temps forts, avec des ateliers d’artisanat médiéval, frappe de monnaie, démonstrations d’archerie ...

Le Lundi, les enfants sont Rois !

Durant les deux mois d’été, il y en a vraiment pour tous les âges : une visite guidée spécialement conçue pour les 6-10 ans mène 2 équipes à l’assaut de la forteresse. Pour les plus petits, séance de maquillage, sculpture sur ballon ou cartomagie en accès libre. Pour les plus grands (9-14 ans), initiation au tir à l’arc. Bon à savoir Pensez à réservez pour la visite enfant et le tir à l’arc !

Jouez en famille avec  « Les Enquêtes de Anne Mésia au château de Peyrelade » 

Les occupants du château ont été victimes d’un mauvais sort, vous devez les aider à retrouver la mémoire. Une visite ludique et interactive à vivre avec vos enfants (de 6 à 12 ans). Des jeux et des défis, des images en réalité augmentée. Téléchargez l’application gratuite avant votre séjour ou une fois sur place et voyagez dans le temps.

Un point de vue exceptionnel

Le point fort de la visite est sans nul doute l'ascension au sommet du donjon, après avoir franchi l’impressionnant pont-levis. En récompense, un panorama spectaculaire sur la vallée du Tarn !

Les hourds en bois en haut de la tour et les remparts donnent un bon aperçu des techniques de défense utilisées à l’époque médiévale. 

Comptez environ 1 heure pour parcourir les différents espaces, accessibles par plusieurs séries de marches et escaliers. Prévoir des chaussures confortables. 

Bon à savoir : La route des seigneurs du Rouergue regroupe 18 châteaux en Ayeyron à découvrir en famille.

Accès au château, sur la route des Seigneurs du Rouergue

En venant de Millau, rien ne laisse supposer que derrière ce large rocher se cache un château fort. Suivez le méandre du Tarn, vue de profil un visage se dessine ; face nord, des fortifications apparaissent…

 

Au village de Boyne, un panneau « route des Seigneurs du Rouergue » signale l’accès au château. Entre les vignobles et les villages de caves la route étroite grimpe, avec tous les 100m des espaces pour se croiser ! Prudence, cet accès est donc impossible en bus et déconseillé aux camping-caristes qui devront monter à pied.

Bon à savoir : Montez au château à pied, en randonnée depuis Rivière sur Tarn en suivant les circuits de Monsieur Clapassou. Départ depuis le parking de l’Office de Tourisme.

Peyrelade, la pierre large en occitan, une longue histoire …

Au Moyen-Age, le château de Peyrelade est une des plus puissantes forteresses du Rouergue. Son influence s'étend jusqu'aux limites du Sévéragais, du Languedoc et du Gévaudan.

Entre le XIIème et XVIème siècle, après de multiples conflits, plusieurs seigneurs se succèdent et partagent le château. C’est une coseigneurie, une collocation en quelque sorte !

Puis la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion mettent à mal les fortifications du château jusqu’à son démantèlement, ordonné par Richelieu en 1633. La forteresse abandonnée fut livrée aux pillages et aux brigands qui sévissaient.

Les villageois, eux, se réfugient au pied du rocher, dans le village construit à l’abri du vent du nord. Imaginez que tous les déplacements se font alors à dos de mulets !

Des ruines, à deux doigts de finir aux oubliettes !

Bon nombre de pierres du château ont servies à construire les maisons des villages en contrebas. En 1977, la commune de Rivière-sur-Tarn fait l’incroyable pari de faire revivre ces ruines envahies par les ronces et la végétation. Chantiers de nettoyage, de fouilles et de restauration se succèdent depuis plus de 30 ans, sous l’impulsion de bénévoles et de passionnés avec le soutien des pouvoirs publics. Ces programmes se poursuivent aujourd’hui, petit à petit, pierre après pierre !