-A +A

Villages des gorges

Sous tous les angles

Pour une découverte des plus beaux villages et petits trésors des Gorges du Tarn et de la Jonte lors d’une virée en voiture, à moto, ou à vélo !

Regardez partout !! Balayer du regard et Attention au cou…


Offrez-vous une découverte des plus beaux villages et petits trésors des Gorges du Tarn et de la Jonte lors d’une virée en voiture, à moto, ou encore à vélo ! Mais attention aux torticolis ! Ces « trésors » sont aussi bien à hauteur d’homme, d’eau que de vautours !
Gardez quand même les yeux sur la route pour ne pas finir dans le « balat » !

À hauteur d’eau 

Pas de route d’accès… au mieux dévalez la rivière en canoé ou quittez votre voiture pour accéder à ces hameaux typique en pierres profondément ancrés dans les gorges du Tarn et de la Jonte car baisser la tête ne va pas suffire.  

Empruntez le sentier linéaire des Gorges du Tarn pour aller à Hauterives, si l’accès est assez facile, il en est autrement pour son château en ruine qui domine le hameau. A la sortie des Détroits se trouve La Croze, des visites sont organisées lors des Journées du Patrimoine. C’est en barque que vous pourrez traverser la rivière pour accéder à La Sablière.

À hauteur d’homme ou à dos d’âne !

De nos villages typiques, nul doute que celui de Sainte Enimie arrive en pole position !
En effet, classé « Plus beau village de France », c’est un peu le joyau des Gorges du Tarn avec sa légende.

Ayant gardé son noyau et caractère médiéval, le village est un bonheur de découverte.
A La Malène, arrêtez-vous !  Vous êtes ici au cœur géographique des gorges, profitez d’une balade en barque avec les célèbres bateliers pour traverser les Détroits.

À hauteur d’ailes de vautour, les villages perchés !

De ces villages perchés qui offrent des vues incomparables, on retrouve forcément les hameaux troglodytiques d’Eglazines et de Saint Marcellin. Tout bonnement incrustés dans la falaise, à plusieurs centaines de mètres au-dessus de la rivière, difficile de croire que des hommes ont pu y vivre… Pour y accéder, une belle marche sur un étroit sentier de chèvres entre chênes du causse, buis odorants et pins maritimes s’impose ! Saint-Marcellin fut le site d'un château dont, aujourd'hui, il ne reste plus rien…